fbpx
×
Stages conduiteStages codeS'inscrireNotre projetFAQOù ?
Une question ? Contactez La Navette du lundi au vendredi au 09 67 40 37 73    -    Découvrez l'avis de nos clients   Découvrez l'avis de nos clients


Santé du conducteur

Les maladies affectant la conduite

 

Il est nécessaire de passer un examen médical auprès d’un médecin agréé, car de nombreuses maladies diminuent les capacités de conduite. 

Parmi ces maladies: 

  • le diabète 
  • l’épilepsie 
  • la dépendance aux drogues ou à l’alcool 
  • les troubles de l’équilibre 

Certaines maladies peuvent entraîner une restriction temporaire ou définitive du permis de conduire ou nécessiter une adaptation du véhicule. 

→ en cas de restriction temporaire, je dois passer un examen médical pour déterminer si je peux ou non reprendre la conduite. 

 

 

La vision du conducteur

 

Pour conduire une voiture, l’acuité visuelle doit être d’au moins 5/10ème pour l’ensemble des deux yeux. Si un oeil a une acuité inférieure à 1/10ème l’autre doit oeil avoir au moins 5/10ème. 

Le champs visuel doit être au minimum de 120° 

La vision risque de baisser avec l’âge ou certaines maladies. Il faut la faire contrôler régulièrement. 

 

  • Correction 

Si je dois porter une correction (lunettes ou lentilles) pour conduire, le code 01 “dispositif de correction et/ou protection de la vision” est apposé au verso du permis de conduire. 

⚠️ Si je porte ni lunettes ni lentilles alors que mon permis comporte cette mention, je risque un retrait de points, une amende et une immobilisation du véhicule. 

 

  • Champs de vision 

 

Plus la vitesse augmente, plus le champ de vision diminue. La vision centrale permet de voir loin.
La vitesse provoque une effet tunnel (la vision devient floue sur les côtés).

 

A l’arrêt, notre champ de vision est de 180 degrés, mais par exemple lorsque je roule à 100km/h, mon champ de vision se réduit à 45 degrés.

Ma capacité à conduire peut-être fortement altérée par ma condition physique (mauvaise vision, maladie, alcool ou drogues). Je contrôle très régulièrement mon état de santé.

 

 

 

Consommation d’alcool au volant 

 

85% des accidents mortels causés par l’alcool sont dus à des buveurs occasionnels, soirées de week-end notamment. La première cause d’accidents mortels est l’alcool (environ un tiers des accidents). 

  • Doses 

Dans les débits de boissons, bars, restaurants etc. les doses d’alcool sont standardisées: chaque verre d’alcool contient la même dose d’alcool (10g d’alcool pur) 

La dose d’alcool est donc la même dans un verre de vin, un verre de champagne ou une bière. 

Chacune de ces boissons donnera un taux d’alcool d’environ 0,25g/litre de sang. 

  • Les effets

Les effets de l’alcool se font sentir dès 0,20g/L de sang c’est-à-dire dès le premier verre d’alcool. 

Ces effets peuvent être : allongement du temps de réaction, baisse de l’attention, équilibre perturbé, somnolence… 

  • L’élimination 

Le foie élimine 95% de l’alcool. 

On élimine en moyenne 0,10 à 0,15g/L en 1 heure➝ il faut donc plus de 2h30 pour éliminer un verre d’alcool. 

⚠️ Seul le temps permet d’éliminer l’alcool.
Boire de l’eau, du café… n’y font rien ! 

  • Dépistage : les taux d’alcool 

L’alcoolémie (quantité d’alcool dans l’organisme) se mesure de deux façons: 

  • en gramme par litre de sang (g/l)
  • en milligramme par litre d’air expiré (mg/l)  

Par exemple: 0,50 g/l de sang = 0,25 mg/l d’air expiré 

  • Je suis en infraction dès 0,20 g/l de sang (soit 0,10 mg/l d’air expiré) si je suis conducteur novice ou en apprentissage. 
  • Hors du délai probatoire, je suis en infraction dès 0,50 g/l de sang 
  • Je commets un délit dès 0,80 g/l de sang 

En cas d’infraction : 

  • retrait de 6 points 
  • amende
  • véhicule immobilisé, sauf si un conducteur sobre peut conduire
  • rétention immédiate du permis pour 72 heures au plus en cas de délit

 

⚠️ Un dépistage est obligatoire en cas d’accident mortel ou corporel, de non-respect d’un signal de priorité de passage, dans plusieurs cas de délits routiers. 

Un dépistage est possible en cas d’accident matériel , d’infraction ou de simple soupçon. 

 

  • Test de dépistage

Les forces de l’ordre procèdent d’abord à un dépistage à l’aide d’un éthylotest

Si le dépistage est positif, l’agent doit effectuer une mesure précise avec un éthylomètre, ou plus rarement avec une prise de sang (s’il n’est pas possible de faire autrement). 

L’éthylomètre mesure précisément la concentration d’alcool dans l’air expiré. 

  • Mesure exacte du taux 

⚠️ Conducteur novice, je bois 0 verre d’alcool avant de conduire 

 

 

Consommation de médicaments et stupéfiants

 

  • Les médicaments 

La prise de médicaments a des effets sur le système nerveux. 

Les médicaments qui risquent d’avoir un effet sur les capacités de conduite comportent l’un de ces trois pictogrammes :

  • Les stupéfiants 

4% des décès routiers ont pour cause principale l’usage de stupéfiants par le conducteur. 

La polyconsommation alcool/cannabis multiplie par 29 le risque l’accident mortel.

⚠️ Un dépistage est obligatoire en cas d’accident mortel ou corporel, de non-respect d’un signal de priorité de passage, dans plusieurs cas de délits routiers. 

Un dépistage est possible en cas d’accident matériel , d’infraction ou de simple soupçon. Le dépistage de stupéfiants peut être effectué par test urinaire ou salivaire.

La plupart des drogues étant détectables par tests salivaires. 

Si le dépistage est positif : 

  • voiture immobilisée si personne d’autre ne peut conduire
  • rétention immédiate du permis pour 72 heure au plus
  • vérification par prise de sang ou pas second prélèvement salivaire
  • la conducteur a commis un délit. Il encourt les mêmes sanctions qu’en cas l’alcoolémie de 0,80 g/l de sang (soit 45 000 euros d’amende, retrait de 6 points, deux ans d’emprisonnement, ainsi que des peines complémentaires)

 

 

Fatigue et vigilance au volant

 

Pour prévenir la fatigue je fais des pauses, je me détends. 

La somnolence est la conséquence d’un manque de sommeil : pour la prévenir je fais une sieste. 

La vigilance est le niveau d’éveil du conducteur : pour prévenir la baisse de vigilance, j’évite de conduire entre 14h et 16h et 2h et 5h du matin. 

Les signes de fatigue le plus connus sont:

  • le bâillement 
  • les yeux qui piquent 
  • douleurs dans le dos & la nuque 
  • les paupières lourdes 

⚠️ La prise de risques est plus importante : mon regard est fixe et je risque de dévier de ma trajectoire.

 

 

Influence des distracteurs pendant la conduite

 

Un conducteur doit savoir rester calme afin de ne pas prendre de risque. 

  • Lorsque je suis en voiture avec des enfants ou d’autres passagers, je reste vigilant. J’évite de me retourner pour parler ainsi que les discussions animées 
  • J’évite toutes occupations et préoccupations lorsque je suis au volant (téléphone, allumer sa cigarette etc.) car si quelqu’un devant moi freine, mon regard est ailleurs et je n’aurais pas le temps de freiner suffisamment et je risque de percuter le véhicule. 

Prévenir les distractions

  • Je m’arrête si je dois faire une activité
  • Je laisse le téléphone sur messagerie et je m’arrête dans un endroit sûr pour écouter le message et rappeler si nécessaire 
  • Je demande à mon passager de répondre
  • Lorsque je passe un appel, je m’assure que mon interlocuteur n’est pas au volant 
  • Je me familiarise avec les équipements du véhicule avant de partir 
  • Je règle le GPS avant le départ
  • Je prévois des occupations pour les enfants