fbpx
×
Stages conduiteStages codeS'inscrireNotre projetFAQOù ?
Une question ? Contactez La Navette du lundi au vendredi au 09 67 40 37 73    -    Découvrez l'avis de nos clients   Découvrez l'avis de nos clients


Changer de direction

S’insérer dans la circulation

 

  • A partir d’un lieu privé ou d’une aire de stationnement

Je contrôle, je cède le passage et j’actionne le clignotant 

  • A partir d’une voie d’insertion

Je cherche une intervalle pour m’insérer. Je fais mes contrôles (rétroviseurs + angle mort) puis je mets mon clignotant. J’adapte ma vitesse aux autres usagers sur la chaussée principale afin de ne pas arriver trop lentement. Je cède le passage, je peux m’insérer dès que j’en ai l’opportunité sans attendre la fin de la voie d’insertion. 

 

 

L’approche des intersections

 

  • Sens unique

Je serre le côté de la voie du côté où je vais tourner. Si je tourne à droite, je serre à droite.

  • Flèches directionnelles

Je suis les indications apportées par le marquage au sol. J’essaye au maximum de toujours rouler sur la voie de droite. Si deux voies sont affectées à ma direction, je me place sur celle la plus à droite, si elle est encombrée je peux me placer sur l’autre voie.  

 

 

Tourner à droite

 

Je me place sur la voie la plus à droite, sauf si cette dernière est réservée à un autre type de véhicule (voie de bus). 

  1. Je regarde l’angle mort : un deux roues peut-être entrain de remonter la file sur la voie réservée. 
  2. Je cède le passage aux piétons traversant la rue à droite. 
  3. Je contrôle toujours à gauche et à droite : un véhicule peut-être en train de dépasser sur la chaussée principale.

 

 

Tourner à gauche

 

Je m’assure dans un premier temps que j’ai le droit d’effectuer un virage à gauche. Si la ligne stop fait la largeur de la chaussée, la rue est en sens interdit. 

Je ne suis pas prioritaire : je cède le passage en face. 

 

 

Traverser une voie réservée

 

Je cède le passage aux bus ou aux cyclistes avant de franchir une voie réservée pour tourner. 

Parfois, un damier matérialise la voie réservée dans l’intersection

→ je ne reste pas immobilisé dessus.